Bereznyak Isayev BI

Bereznyak Isayev BI

 

Le Bereznyak Isayev BI fut le premier chasseur à moteur-fusée à carburant liquide à prendre l’air en URSS.

L'avion fut conçu par Alexander Yakovlevich Bereznyak (1912-1974) et Alexei Mikhailovich Isayev (1908-1971) sous la direction du professeur Victor Bolkhovitinov, chef de l'OKB qui porte son nom.

En 1939, Bereznyak avait observé les premiers essais au banc du premier moteur-fusée de Dushkin, puis au début de 1940, il avait observé les essais en vol du premier avion-fusée russe, le RP-318 de Korolev.

De son coté, Isayev était un ancien ingénieur de Dushkin qui avait participé aux programmes de moteur-fuséeLes deux hommes confrontèrent leur expérience et leurs idées en la matière et décidèrent de proposer à Bolkhovitinov la construction d’un intercepteur à moteur-fusée. Celui-ci approuva la proposition et envoya une description détaillée aux plus hautes autorités du Kremlin.

L’appareil fut baptisé BI mais contrairement à ce que l’on pense généralement ces initiales ne sont pas celles de Berezniak et Isayev mais celle de Blijniy Istrebitel soit « Chasseur à Court Rayon d’Action » en Russe. Au lieu de parler d’un Berezniak-Isayev BI on devrait plutôt parler du Bolkhovitinov BI.

En raison du mode de propulsion de l’appareil, le rayon d’action du BI devait être très réduit et l’appareil était uniquement destiné à intercepter les appareils ennemis passant à proximité de la zone couverte par les BI, exactement comme le Me-163 allemand.

Les calculs prévoyaient une masse au décollage de 1500 kilos et une vitesse maximale de 900 km/h au niveau de la mer, pour une vitesse ascensionnelle initiale de 180 m/s.

Le groupe propulseur était un moteur-fusée Dushkin-Isayev D-1A-1100 monté dans la queue de l'avion. Le compartiment moteur était tapissé de matériaux réfractaires pour contenir la chaleur dégagée par le moteur-fusée. Ce moteur utilisait le kérosène comme carburant et l’acide nitrique fumant comme comburant.

Ce dernier était très dangereux à manipuler et causait d’importants problèmes de corrosion dans les réservoirs de l'avion et les tuyauteries de carburant. A la même époque, les Allemands étaient d’ailleurs confrontés à des problèmes similaires avec le Me-163 Komet qui utilisait comme comburant du peroxyde d’hydrogène presque aussi corrosif que l’acide nitrique fumant.

Le premier vol du BI-1 fut réalisé par Boris Kudrin le 10 septembre 1941. Ce premier vol était en fait un vol non propulsé et le BI-1 décolla remorqué par un bombardier Petlyakov Pe-2 puis fut largué à proximité de la piste d’atterrissage. Pour ces vols, un système d’accrochage de câble fut installé dans la partie inférieure gauche du fuselage.

Quinze vols sans moteur furent ainsi effectués afin d’étudier le comportement de l’avion en vol et à l’atterrissage.En raison de la mise hors service du BI-1 pour des problèmes de corrosion du à l’acide nitrique, le deuxième vol propulsé n’eut lieu que le 10 janvier 1943 avec le prototype n°2, le BI-2. L'avion était toujours piloté par Bakhchivandzhi et atteignit une vitesse de 400 km/h à une altitude de 1100 mètres.

Le vol suivant eu lieu le 10 février 1943, piloté par Gruzdev qui atteignit une vitesse de 675 km/h à une altitude de 2190 mètres.

En 1945, les BI-5 et BI-6 furent testés en vol plané, remorqué par un B-25. Entre le 10 et le 25 mars, le BI-5 était piloté par Kudrin, tandis que le BI-6 était confié à M.K. Baykalov du 25 au 29 avril. Les pilotes ne purent recréer le problème de vibrations mais de toute façon le programme fut annulé et ces vols furent les derniers du BI.

Bereznyak Isayev BI :

  • Moteur fusé Dushkin-Isayev D-1a-1000
  • Vitesse 675 Km/h max sur le BI2
  • Equipage   1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site