Yakovlev YAK3

Yakovlev YAK3 : L’avion du Normandie-Niemen 

 

Le Yak3 est un avion de chasse monoplace soviétique de la Seconde Guerre mondiale.

Développé par Antonov alors membre du bureau d’Alexandre Yakovlev à partir du Yak1M, cet avion était expressément destiné au combat contre les chasseurs à basse et moyenne altitude.

Entre 2 500 et 3 000 mètres, il avait une maniabilité et une vitesse supérieures aux appareils allemands et alliés contemporains pour une masse bien inférieure, ce qui lui valut son surnom de « Moustique ».

La structure avait été allégée à outrance et son moteur optimisé pour fournir son maximum de puissance en dessous de 5 000 mètres. Vers la fin de la guerre, des exemplaires furent dotés des moteurs Klimov Vk107 de 1 700 ch, puis Vk108.

Le Yak-3 fut décliné en beaucoup de versions différentes, 50 exemplaires de construction métallique furent remotorisés par des Klimov VK-107-A de 1650 Chevaux et armés de deux canons de 20 mm. Bien qu’ayant des performances tout a fait honorable, 720 Km/h cette version ne fut pas construite en série car les dirigeants russes préférèrent garder les Vk-107-A pour le Yak-9

Deux autres versions  furent testées avec un moteur Klimov Kv-108 de 1850 Chevaux, équipés d’un canon Nudelman-Suranov NS-23 de 23 mm pour l’un et de deux Berezin B-20 de 20mm pour l’autre. Deux versions qui seront abandonnés pour cause de surchauffes moteurs.

Le Yak 3K équipé d’un canon antichar Nudelman-Suranov NS-45 de 45mm, fut lui aussi supplanté par le Yak 9.

Le Yak-3P quant à lui, était armé de trois canons de 20 mm, 596 exemplaires furent produits d’avril 1945 à mi 1946.

Le Yak 3RD, basé sur une cellule de Yak 3D qui fut équipé d’une fusée d’appoint Gloushko RD-1 dans la queue, montra d’excellente performance,  782 Km/h à 7800 mètres, mais fut victime d’un accident mortel en aout 45, mettant de fait, fin au projet.

La dernière variante du Yak-3 est le Yak-3UTI qui avait un habitacle biplace et un moteur à pistons Shvetov ASh-21, il devint le prototype de Yak-11 qui connu une longue et belle carrière.

Le Yak-3 fut engagé à partir de juillet 1943 et il acquit rapidement un ascendant sur la chasse allemande, des instructions conseillant aux pilotes de la Luftwaffe d’éviter le combat avec des chasseurs Yak sans radiateur d’huile sous le moteur. Parmi les unités qui l’utilisèrent, le régiment de chasse de Varsovie et le régiment de chasse Normandie-Niemen qui utilisa jusqu’au début des années 1950 les exemplaires qu’il avait ramenés en France.

Yakovlev YAK3 :

  • Moteur Klimov VK-105PF-2
  • 1300 Ch
  • 660 Km/h
  • 1 Canons 20 mm 2 Mitrailleuses 12.7 mm
  • 2660 Kg en charge
  • 10800 m de plafond pratique
  • 700 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site