Polikarpov I16

Polikarpov I16

 

 

Le Polikarpov I16 Ishak (âne) est un avion de chasse soviétique.

Polikarpov semble avoir essayé de réduire au maximum la longueur de l’appareil en plaçant directement le moteur sur la cloison pare-feu.

L’avion était donc extrêmement « pointu » au pilotage, il réagissait très vite aux commandes et était très véloce dans toutes les acrobaties.

Mais en contrepartie, il se révélait difficile à contrôler et avait tendance à décrocher en vrille dans les virages.

La vitesse d’atterrissage de 100 km/h était élevée pour l’époque.

Le moteur prévu, le Wright Cyclone de 700 chevaux, ne fut disponible que pour le deuxième prototype TsKb-12bis qui vola le 18 février 1934.

Le premier reçut un simple M-22 (copie du Bristol Jupiter) développant seulement 480 ch. Malgré tout, les autorités décidèrent que le TsKB-12 était plus prometteur que l’ANT-31 et l’avion fut commandé sous le nom de I-16, la production débutant en mai 1934 aux usines GAZ-1 de Moscou-Khodinka et GAZ-21 de Gorki.
Les premiers exemplaires furent dotés de M-22, le Wright faisant toujours défaut. Ils étaient armés de deux mitrailleuses ChKAS de 7,62 mm approvisionnées à 900 coups et dotés d’une verrière coulissante peu pratique.

Du fait de la difficulté de pilotage, on produisit rapidement un biplace pour l’entraînement. L’arrivée de moteurs et d’hélices importés permit de sortir une série d’I16-4 qui possédait de plus des flasques recouvrant le train d’atterrissage. La mise en production du Cyclone sous licence sous le nom de M-25, associé à l’hélice AV-1 et l’apparition d’un siège blindé et de lance-bombes de 100 kg donna naissance au I16-5, puis sa version plus puissante M25A de 730 ch au I16-6 dont la structure fut renforcée et enfin le M25V de 750 ch motorisa lui le type 10, armé de deux mitrailleuses supplémentaires dans les ailes et d’un habitacle à l’air libre.

Lors de la guerre civile espagnole les pilotes qui le pilotaient, les pilotes républicains, le surnommèrent mosca (mouche) en raison de sa petite taille.

Leurs adversaires, les pilotes du camp nationaliste, le surnommèrent rata (rat), peut-être en raison du bruit de son moteur, ou peut-être comme geste de mépris.

Lors de l’invasion de l’URSS par les armées du Reich, bon nombre des Polikarpov I16 produits sont toujours en service. Environ 4.000 appareils prennent part aux combats contre les Allemands en 1941 mais sont écrasés par des appareils beaucoup plus modernes et puissants. Certains sont  tout de même maintenus en première ligne jusqu’en 1943.

Polikarpov I16 :

  • Moteur Shvetsov M-25-V
  • 750 Ch
  • 447 Km/h
  • 4 Mitrailleuses 7.62 mm
  • 1726 Kg en charge
  • 8230 m de plafond pratique
  • 800 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site