Yakovlev Yak-2

Yakovlev Yak-2

Le Yakovlev Yak-2 est un bombardier léger et un avion de reconnaissance soviétique utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est produit en petit nombre (111) et pratiquement tous les exemplaires sont détruits durant les premières attaques de l'opération Barbarossa.

Cet appareil est initialement connu sous le nom Ya-22, dans la séquence de numérotation de l’OKB Yakovlev, puis rebaptisé Yak-2 en 1941. Il est de construction mixte avec des ailes en bois et un fuselage central en duralumin. Le prototype n'est pas armé, et ne reçoit aucun équipement, ni emport de bombes.

Il vole pour la première fois début 1939, et devient le plus rapide multi moteurs en atteignant une vitesse de 567 Km/h à 9.900 m, largement aidé par l'abscence d’équipements militaire lourds.

Staline, ordonne sa production, sous le nom de BB-22 (Blizhniy Bombardirovshchik - bombardier a courte portée), le 15 Mars 1939, pour qu’il puisse être évalué par le NII VVS (Institut scientifique des forces aériennes).

Au début de l’été 1939, des essais montrent que le système de refroidissement des moteurs est insuffisant, que l’alimentation en carburant n’est pas fiable et que le dosage des freins est difficile.

 De plus, l’OKB Yakovlev , doit maintenant implanter les armes prévu sur le projet, en l’occurrence deux mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm, une fixe en position avant et une en postions arrière et articulée.

Le premier exemplaire du BB-22 de pré-série sort de l’usine n°1 en décembre 1939.

Il est soumis à une évaluation de service en Mars-avril 1940 et s'avère être une déception. Le poids brut a augmenté de 357 kg malgré la réduction d’emport carburant de 1,000 kg, a 600 kg et la vitesse maximale tombe à 515 kilomètres par heure à 5.000 m.

Le système de refroidissement du moteur est encore insatisfaisant et le train d'atterrissage trop faible. La stabilité longitudinale et latérale est également insatisfaisante. Le rapport sur ​​le programme d'essai conclu qu'il n'est pas fiable et pas apte au combat et que les vols avec une charge de bombe de 400 Kg, pourrait être dangereux pour l'équipage.

Un programme d’amélioration est lancé, en remplaçant l'unique roue principale du train d’atterrissage, par une configuration double.

La production dans l’usine n°1 est transférée à l’usine 81. Cette usine maitrise mieux la fabrication, notamment les finitions de surface comme l’ajustement des carters moteurs et des portes minimisant de fait la trainée.

Ces améliorations augmentent  la vitesse de 10 à 20 km/h.

Le travail de développement continu et abouti au Yak-4, en montant des moteurs Klimov M-105.

Quand les Allemands envahissent l'Union soviétique le 22 juin 1941, 73 Yak-2 sont en service, principalement avec le 316éme régiment de reconnaissance dans le district militaire de Kiev. La plupart de ces appareils sont détruits dans les jours d'ouverture de la campagne et le 316éme n’aligne plus que quatre YAK-2 le 11 Juillet 1941.

Yakovlev Yak-2 :

  • 2 Moteurs Klimov M-103 V-12
  • 2 X 1000 ch
  • 515 Km/h
  • 2 mitrailleuses de 7,62 mm et 600 Kg de bombes
  • 5380 kg en charge
  • 8900 m de plafond pratique
  • 800 km de distance franchissable
  • 3 Equipiers

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site