Bristol Buckingham

Bristol Buckingham

Le Bristol Buckingham (Type 163) est un bombardier moyen Britannique de la Seconde Guerre mondiale.

Début 1939, la compagnie Bristol étudie une variante du bombardier Beaufighter équipée de ses moteurs Hercules. La politique britannique de l'époque est plutôt pour les bombardiers moyens fournis par les États-Unis permettant à l'industrie britannique de se concentrer sur la conception de bombardiers lourds.

La spécification B.7/40 de L’Air Ministery est émise début 1940 en vue du remplacement du Blenheim. Le cahier des charges prévoit une vitesse d'au moins 480 km/h avec une charge de 450 Kg de bombes et d'une tourelle armée d'au moins deux mitrailleuses de calibre 12,7 mm.

Bristol est le seul constructeur à répondre à cette demande, d’abord refusé, puis après modification accepté pour la fabrication de 3 prototypes, appelés Beaumont. Le Beaumont est conçu avec l'arrière du fuselage et la queue d'un Beaufighter avec une nouvelle section centrale et fuselage avant. L'armement est composé d’une tourelle supérieure avec quatre mitrailleuses, quatre de plus a l’avant et deux à l'arrière.

La construction commence début 1941, suite à une nouvelle spécification, la B.2/41, avec de nouvelles exigences. Le bombardement en piqué et le soutient au sol sont supprimé. La demande de vitesse passe de 480 à 600 Km/h et celle de l’emport de 450 à 1800 Kg, signifiant le remplacement des moteurs Hercules par des Centaurus. Cette refonte donne naissance au Bristol Type 163 Buckingham.

La soute à bombes pouvait contenir au choix : une seule bombe de 1800 Kg, deux de 900 Kg, quatre de 450 kg ou six bombes de 250 Kg.L’armement se compose de 10 mitrailleuses 7,7 mm disposées comme suit : 4 mitrailleuses a l’avant, 2 en dorsale, 2 en soute et 2 dans la tourelle arrière a  commande hydraulique.

Le premier vol a lieu le 4 Février 1943. Au cours des essais, le Buckingham fait preuve d’une mauvaise stabilité qui nécessite l'élargissement de la dérive. Au moment ou le Buckingham entre en production, les exigences ont déjà changés, les opérations de jour sont couvertes par l’USAAf et le bombardement nocturne et confié au De Havilland Mosquito. Le rôle de bombardier du Buckingham est donc revu en août 1944.

Toutefois, afin de garder la main-d'œuvre de Bristol en fonction pour la production ultérieure du Brigand et du Hawker Tempest, un lot de 119 avions est construit, en ce, en vue d’une utilisation comme appareil de transport. Les 54 premiers exemplaires construits comme bombardier, sont suivi d’appareils convertis en avions de transport par l’enlèvement de tout l’armement et l’installation de 4 sièges.  

L'avion est désigné Buckingham C.1. En dépit de ses 480 km/h de vitesse et une portée supérieure a d’autres avions de transport, le Buckingham a été rarement mis à contribution. Un total de 65 bombardiers Buckingham inachevés sur les lignes de production, sont convertis en Buckmaster, avions utilisé comme appareil de formation au futur pilotes du Bristol Brigand, et ce jusqu’en 1950.

Bristol Buckingham :

  • 2 Moteurs Bristol Centaurus VII
  • 2 X 2520 Ch
  • 540 Km/h
  • 10 Mitrailleuses 7.7 mm  1800 Kg de Bombes
  • 17260 Kg en charge
  • 7600 m de plafond pratique
  • 5100 Km en distance franchissable
  • 4 Equipiers

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×