les avions capturés

Durant la seconde guerre mondiale, beaucoup de nations ont capturés des avions ennemis.

Ces captures étaient souvent du a des avaries ou des dégâts sur l'appareil infligés par la DCA ou un appareil ennemi.

L'avancé du front ou l'invasion d'un territoire a conduit plus d’une fois les vaincus a abandonner du matériel, faute de pouvoir le détruire.

D'autres, par contre, avaient des explications plus saugrenues :

·  Des erreurs d’orientations faisant atterrir les pilotes chez l’ennemie … En prenant l’exemple de la bataille d’Angleterre, il n’y a rien qui ressemble plus aux côtes Anglaises que celles du Pas de Calais.

·  Des pannes d’essence ou moteurs au-dessus d’un territoire adverse…

·  Des retournements de situation, notamment pour l’aviation italienne, qui a commencée la guerre dans les forces de l’axe pour la finir dans celles des alliés (cela vaut pour certains pilotes français).

·  Des changements de convictions : Certains pilotes Allemands ne voulant plus suivre les directives d’Adolph Hitler se posèrent en Angleterre en se rendant et livrant ainsi leurs appareils au alliés.

·  Des vols d’appareils : En France au début de la guerre, des pilotes français ne voulant pas intégrer les forces du gouvernement de Vichy, volèrent un BF109 à la Luftwaffe pour rejoindre le générale De Gaulle en Angleterre et se posèrent dans un champ de mines sur la côte Britannique !!!

L’Allemagne est la nation qui a le plus capturé d’avion durant ce conflit, du a l’occupation de nombreux pays.

Les forces aériennes capturant des avions, en profiter souvent pour évaluer les capacités et les avancées technologique de leurs adversaires, n’hésitant pas à les  copier et a les adapter a leurs propres machines.

Après la capitulation de la France par exemple, beaucoup d’avions français ont servi dans la Luftwaffe soit à l’entrainement soit à l’étude de nouvelles adaptations.

A la fin du conflit, les alliés se sont servis largement dans les stocks allemands, privilégiant notamment les appareils à réactions, afin de développer leurs propres projets.

Les avions n’étaient pas les seuls « capturés », bon nombres d’ingénieurs, de techniciens et de concepteurs d’aéronefs durent continuer leurs travaux pour le compte des alliés.

les avions capturés par :

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×