Le BMW 003

BMW 003

Le BMW 003 fut l'un des premiers turboréacteurs à flux axial produit par BMW-AG en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le BMW 003 et le Junkers Jumo 004 était les seuls turboréacteurs Allemand en production au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Les travaux sur la conception du BMW 003 ont commencé, avant son contemporain, le Junkers Jumo 004, mais des problèmes de développement prolongée on fait  que le BMW 003 est entré en production bien plus tard, et les projets d'avions, qui avait été conçu en vu d’utiliser ce moteur ont été rééquipés avec le moteur Jumo.

Le cas le plus célèbre est le Messerschmitt Me 262, il en est de même pour l'Arado Ar 234 et le Horten Ho 229. Les seuls avions à utiliser les BMW003 ont été les Heinkel 162 a et à la fin, une version de l'Arado Ar 234.

bmw-003-jet-engine.jpgQuelque 500 moteurs BMW 003 ont été construits en Allemagne, mais très peu ont été installés dans les aéronefs. 

Le moteur a également constitué la base pour le développement du turboréacteur au Japon pendant la guerre et après, ont été produit en Union soviétique et en France.

Le principe de la propulsion par réaction a été démontré en Allemagne au début de 1937 par Hans von Ohain  chez Heinkel. 

Reconnaissant le potentiel de l'invention, le Reichsluftfahrtministerium Allemand a encouragé les fabricants de moteurs aéronautiques a commencer leurs propres programmes de développement de moteur à réaction. 

Le BMW 003 a débuté comme un projet de développement de la Brandenburgische Motorenwerke (Le Brandebourg Motor Works, connu sous le nom de "Bramo") sous la direction de Hermann Östrich et affectées de la désignation RLM 109-003 (109 - préfixe commun à tous les projets de moteurs à réaction). 

Bramo développe également un autre turboréacteur, le 109-002. 

En 1939, BMW rachète Bramo, et dans l'acquisition, obtient de fait le projet du moteur. Le 109-002 a une conception très sophistiqués de contre-rotation du compresseur  visant à éliminer le couple, mais a été abandonnée au profit d’un moteur plus simple.

La construction a commencé vers la fin de la même année et le moteur fonctionne pour la première fois en août 1940, mais produit 2,5 kN au lieu des 6,3 kN prévu, moins de la moitié de l'objectif. Le premier vol d'essai a eu lieu à la mi-1941, monté sous un Messerschmitt Bf 110. 

Les problèmes ont continué, alors que le Me 262 (le premier appareil destiné à utiliser le moteur) est prêt pour les essais en vol, il n'y avait pas  de moteurs disponible alors il a commencé les essais en vol avec un classique Junkers Jumo 210 (moteur à piston) dans le nez. 

Ce ne fut qu’en Novembre 1941 que le Me 262 a pu effectuer ses premiers vols avec des moteurs BMW, qui ont tous deux échoué au cours de l'essai, le prototype du retourner à l'aérodrome sur la puissance du moteur à piston, qui, heureusement, est toujours monté.

L'utilisation générale du moteur BMW a été abandonnée pour le Me 262, à l'exception de deux exemplaires expérimentaux de l'avion connu sous le nom de Me 262 A-1 ter. Le Me 262 A-1a de production de série utilise des Junkers Jumo 004, très lourds dont les ailes sont réétudier afin de déplacer le centre de gravité en position correcte. 

Les travaux sur le 003 continuent de toute façon, et a la fin de 1942 il est beaucoup plus puissant et fiable. L'amélioration du moteur est testée en vol sur un Junkers JU 88 en Octobre 1943 et est finalement prêt pour la production en série, en août 1944.

En version finale on a ajouté un petit moteur-fusée (BMW 109-718) à l'arrière du moteur, qui a permis de gagner quelques 9,8 kN de poussée au décollage. Dans cette configuration, il est connu sous le nom de BMW-003R et a été testé, mais avec de graves problèmes de fiabilité, sur un seul prototype d’intercepteur Me 262, le Me 262 C-2b Heimatschützer II, et peut-être un HS162.

Des BMW-003 etaient destiné à l'exportation vers le Japon, mais aucun moteur n'a jamais été fournies. Au lieu de cela, les ingénieurs japonais ont du utilisé des dessins et des photos du moteur pour la conception d'un turboréacteur autochtones, le Ne Ishikawajima-20.

Après la guerre, deux BMW-003s capturés ont alimenté les prototypes du premier jet soviétique, le Mikoyan-Gurevich MiG-9. Des modèles de moteurs BMW avaient été saisis par les forces soviétiques a l’usine de Balsdorf-Zülsdorf près de Berlin et transférer a Leningrad, où le moteur a été produit en masse à partir de 1947 sous la désignation RD-20 (reactivnyi dvigatel, ou" moteur à réaction ").

Les avions ayant utilisé le BMW 003 :

  • Arado Ar 234
  •  Heinkel 162
  • Messerschmitt Me 262

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×