Supermarine Sea Otter

Supermarine Sea Otter 


Le Supermarine Sea Otter est un Hydravion Britannique, successeur du Supermarine Walrus, notamment utilisé pour le sauvetage de pilote en mer.

La principale différence notoire entre le Walrus et le Sea Otter était la différence de montage du moteur, en configuration propulsive sur le premier et tractive sur le second.

Les premiers prototypes K8854 vola le 23 septembre 1938, équipés d’un moteur en étoile Bristol Perseus XI avec une hélice bipale, vite jugé insuffisant, il fut remotorisé avec le 920 Mercure de Bristol XX et finalement remplacé par un Bristol Mercury moteur XXX.

Le premier vol a lieu le 23 Septembre 1938, mais ce n'est pas avant Janvier 1942 que le ministère de l'Air passe une commande de production en série. Le Sea Otter fut employé par la RAF et La Royale Navy pour des missions de patrouille et de sauvetage en mer.

Après-guerre, les Sea Otter furent converties à des fins civiles. La cabine a été insonorisée et équipée de chauffage. Des sièges pour quatre passagers, un WC chimique et un rangement pour les bagages ont été aménagés.

Des 592 appareils commandés, seulement 292 furent construits en raison de la fin de la seconde guerre mondiale. Huit avions furent achetés par la Royal Danish Air Force, et huit autres ont été livrés à la Naval Air Arm néerlandaise. Les services coloniaux de la France ont  acheté six Sea Otter pour les utiliser en Indochine.

Supermarine Sea Otter :

  • Moteur Bristol Mercury XXX
  • 855 Ch
  • 250 Km/h
  • 1 Mitrailleuses 7.7 mm dorsales
  • 4550 Kg en charge
  • 4900 m de plafond pratique
  • 1200 Km en distance franchissable
  • 3 Equipiers

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site