Mitsubishi A5M

Mitsubishi A5M

 

 

Le Mitsubishi A5M, code allié "Claude", est le précurseur du Zéro et son prédécesseur comme chasseur standard des porte-avions japonais.

Un premier appel d’offres pour un chasseur embarqué avait échoué en 1932, faute de candidats valables. Les nouvelles spécifications émises en 1934 étaient encore plus sévères. Elles furent pourtant pulvérisées par la création de Jiro Horikoshi. L’armée s’y intéressa également, mais ne l’adopta pas, estimant la maniabilité plus importante que les performances.

Il commence sa carrière opérationnelle en Chine lors de l’attaque contre Shanghaï en décembre 1937. En quelques semaines, ils donnent à la marine japonaise la maîtrise de l’air absolue le long des côtes de Chine. Même l’arrivée des Polikarpov russes avec pilotes chinois, supérieurs en performances pures, ne purent se mesurer à ce terrible chasseur.

Ils participeront encore à quelques actions dans les Philippines au début de la guerre du Pacifique avant d’être relégués comme avions d’entraînement.
Les six prototypes étaient désignés Ka-14. En 1941, les Alliés s’attendaient à voir apparaître une nouvelle version du Claude et lui réservèrent l’appellation Sandy. En réalité, cette version n’existait pas.

Mitsubishi A5M :

  • Moteur Nakajima Kotobuki 41 KAI
  • 785 Ch
  • 435 Km/h
  • 2 Mitrailleuses 7.7 mm 60 Kg de bombes
  • 1670 Kg en charge
  • 9800 m de plafond pratique
  • 1200 Km en distance franchissable
  • 1 pilote

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site