Kawasaki KI-45 Toryu

Kawasaki KI-45 Toryu

 

Conçu initialement comme un chasseur bimoteur d’escorte à long rayon d’action, après une gestation longue et difficile, le Kawasaki KI-45 s’avéra rapidement inadapté à cette mission et c’est dans son rôle de chasseur de nuit qu’il s’avèrera le plus utile. Ses performances correctes à haute altitude et sa capacité à emporter un armement puissant et efficace en firent un adversaire sérieux des bombardiers jusqu’à l’apparition des chasseurs d’escorte américains P-51 au dessus du Japon.

Employé comme appareil de lutte navale, d’attaque au sol, chasseur de nuit, puis comme appareil suicide contre les B-29, les utilisations de cet avion finalement très réussi furent variées.

L’origine du Ki-45 remonte à son prédécesseur de 1937, le Kawasaki Ki-38. Ce projet visait à préparer pour l’Armée un appareil bimoteur à long rayon d’action à la manière du Messerschmitt Bf110.

À cette époque, les chasseurs monomoteurs avaient une autonomie ridicule, loin des performances redoutables du Zéro à venir. L’armée n’était pas très bien sure de ses desiderata car les performances et capacités requises étaient floues. De cette demande naquit un appareil bimoteur équipé de deux moteurs V12 en nacelles, le Ki-38 ainsi que ses concurrents de Nakajima et Mitsubishi, respectivement les Ki-37 et Ki39.

Ces projets rapidement abandonnés, Kawasaki se retrouva seul dans la course et développa son Ki-38 à partir de décembre 1937 pour en faire le Ki-45. Il s’agissait alors de créer un appareil de chasse bimoteur, avec deux membres d’équipage capable d’atteindre la vitesse de 540km/h au FL115. L’autonomie devait être de 4h et 40 minutes à 350km/h plus 30 minutes à la puissance de combat.

Les moteurs devaient être des 9 cylindres Ha-20b de Nakajima (version japonaise du Bristol Mercury).L’existence du Ki-45 faillit bien s’arrêter là mais en avril 1940, l’Armée demanda à Kawasaki d’équiper des prototypes avec le moteur Nakajima Ha-25, un 14 cylindres double-étoile du Ki-43 (et du Zéro de la Marine). Les moteurs avaient un maître-couple inférieur et une puissance supérieure (1050ch au lieu de 820), la vitesse bondit de 480 à 520km/h.

Les ingénieurs en profitèrent pour simplifier la production et redessiner fuselage, ailes, et nacelles. L’armement était de 2 mitrailleuses de nez de 12,7mm Ho-103 et un canon de 20 mm Ho-3 Type 98 (un dérivé de canon antichar à tir rapide). Le mitrailleur arrière utilisait une mitrailleuse Type 89 de 7,7mm (dérivé de Mauser MG 15). Le prototype vola en mai 1941.

Kawasaki KI-45 Toryu :

  • 2 moteurs Mitsubishi HA-102
  • 2 X 1080 Ch
  • 545 Km/h
  • 1 Canon 37 mm 2 Canons 20 mm
  • 5500 Kg en charge
  • 10730 m de plafond pratique
  • 2000 Km en distance franchissable
  • 2 Equipiers

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site