Kawasaki KI-100

Kawasaki KI-100

 

Le Kawasaki KI-100 ou chasseur de l’Armée Type 5, est le dernier chasseur japonais à entrer en service avant la fin de la guerre.

Basé sur la cellule du Kawasaki Ki-61-II KAI, il était équipé d’un moteur radial de 1500 chevaux Mitsubishi Ha-112-II. Ce moteur de 14 cylindres en double étoile refroidi par air était connu dans la marine sous le nom de MK8P ’Kinsei 62’ et sa dénomination inter-armes était "Ha-33".

L’étude de l’installation d’un moteur en étoile sur un fuselage fin prévu pour un étroit moteur en V ne fut pas simple. Mais les japonais disposaient d’un Fw190 qui avait déjà permis l’installation du même moteur sur le bombardier en piqué Yokosuka D4Y3.
Cette greffe étrange en fit pourtant un excellent chasseur. Essentiellement du fait de l’allègement général d’un avion très réussi. En effet, le poids à vide était inférieur de 315kg par rapport au Ki-61-II KAI lui aussi ayant un moteur de 1500ch. Cependant, la traînée supérieure provoquée par le moteur radial réduisait quelque peu la vitesse de pointe.

Des 275 cellules de Ki-61-II sans moteur, on assembla la version Ki100-Ia. L’armement était celui du Ki-61-I K-AId à savoir deux canons Ho-5 de 20mm dans le capot moteur et deux mitrailleuses Ho-103 de 12,7mm dans les ailes.

Le succès inespéré du Ki-100-Ia provoqua la fabrication de nouvelles cellules avec verrière bulle : le KI-100-Ib. Cette verrière était inspirée de celle du Ki-61-III qui ne vit jamais le jour. Le Ki100-Ib fut fabriqué à raison de seulement 106 exemplaires dans le chaos de la fin de la guerre.

C’était un appareil excellent qui pouvait prendre l’avantage sur les F6F et les F4U de la marine américaine et même affronter sereinement le P-51 de l’USAAF. 

Kawasaki  KI-100 :

  • Moteur Mitsubishi HA-112
  • 1500 Ch
  • 535 Km/h
  • 2 Canons 20 mm 2 Mitrailleuses 12.7 mm
  • 3495 Kg en charge
  • 11000 m de plafond pratique
  • 2200 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site