IAR 80

IAR 80

 

L’IAR 80 est un chasseur Roumain à aile basse de la Seconde Guerre mondiale, monoplan, construit entièrement en métal.

En vue de conflits futurs, le gouvernement Roumain subventionne le développement d’un chasseur afin d’équiper l’Aéronautica Regala Romana (les forces aériennes roumaines) et en 1932 est créer la société Intreprinderea de Construcţii Aeronautice romanesti (ICAR).

L’aviation roumaine de l’époque est essentiellement équipée de chasseur polonais PZL, car les constructeurs nationaux n’ont pas répondu à l’offre du gouvernement.

La société IAR, a cette date, construit sous licence, des cellules d’avions, ainsi que des moteurs Gnome-Rhône 14 k, le Potez 25 et le Morane Saulnier Ms35.

Les travaux sur le prototype de l’IAR80 commence fin 1937, initialement il est prévu avec un cockpit ouvert et un moteur IAR K14-III C32 de 870 chevaux version construite sous licence du Gnome-Rhône 14K Mistral Major II. Le prototype évolue lentement et son premier vol intervient fin 1938.

Les vols d’essai du prototype sont très convaincants, avec une vitesse de 510 km/h à 4000 m, ce qui était respectable à l’époque, mais pas à la hauteur de ses contemporains comme le Supermarine Spitfire ou le Messerschmitt Bf109, de plus L’IAR.80 s’avère être un régal à piloter et est très maniable.

Pour améliorer la puissance de l’appareil, un nouveau moteur le C36-K14 III de 940 chevaux est monté sur le prototype, ce qui exige la modification du fuselage en l’allongeant, permettant ainsi l’augmentation de la capacité du réservoir a 455 litres.

Le gouvernement roumain ordonne la mise en service de l’IAR 80, mais de graves problèmes d’approvisionnement concernant les mitrailleuses Browning Calibre30 (7.92 mm) construites sous licence en Belgique surviennent au moment de l’invasion de ce pays par l’Allemagne.

Le développement de l’avion est donc bloqué, jusqu’en novembre 1940, date a laquelle la Roumanie rejoint les forces de l’axe et c’est en janvier 1941 que la production commence.

Plus tard, l’IAR 80 évolue en diverses versions, avec notamment, le changement de l’armement, en montant 2 canons de 20 mm et 4 mitrailleuses de 7.92 mm de conception Allemande.

Une version chasseur-bombardiers est étudié, avec l’ajout de points d’emport, sous les ailes, permettant de monter 2 bombes de 50kg et sous le ventre de l’appareil une bombe de 225 kg, ce concept est alors désigné IAR 81.

Bien que l’on envisage de remplacer l’IAR 80 assez rapidement, il fut forcé de rester en première ligne jusqu’en 1944, date a laquelle il était complètement dépassé.

Divers chasseurs IAR80 reste en service jusqu’en 1949, quand il furent remplacés des Lavotchkine La9 et Iliouchine Il10, puis servent d’avions d’entrainement.

IAR 80 :

  • Moteur C36-K14-III (Gnome-Rhône)
  • 940 Ch
  • 510 Km/h
  • 2 Canons de 20 mm et 4 Mitrailleuses 7.92 mm
  • 2300 Kg en charge
  • 10500 m de plafond pratique
  • 950 km en distance franchissable
  • 1 Pilote

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×