Hawker Hurricane

Hawker Hurricane : Le glorieux chasseur

 

Le Hawker Hurricane fut le premier chasseur monoplan de la Royal Air Force. Il s'illustra en particulier lors de la bataille d'Angleterre, durant la Seconde Guerre mondiale.

Sorti quatre mois à peine avant le Spitfire, le Hurricane effectua son premier vol le 6 novembre 1935 sous le nom de K5083.

Conçu par Sidney Camm, il était équipé d'un moteur Rolls-Royce Goshawk qui sera rapidement remplacé par le plus puissant V-12.

Manquant cruellement d'un appareil assez rapide pour l'interception des bombardiers, la Royal Air Force commanda 600 exemplaires en juin 1936 et les premiers modèles devinrent opérationnels en décembre 1937 au sein du Fighter Command. L'escadron 111 basé à Northolt reçu les premiers appareils. L'année suivante, les escadrons 3 et 56 reçurent à leur tour des Hurricanes.

En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, seulement 500 Hurricane sont en service. Ils seront 2 300 au début de la bataille d'Angleterre, dont 1 451 construits au Canada à cause de la difficulté de les produire au Royaume-Uni suite aux bombardements allemands.

Pendant la bataille d'Angleterre, les Hurricanes seront chargés de s'occuper des bombardiers allemands, le Spitfire plus performant s'occupant de son côté des chasseurs adverses. Par la suite, le Hurricane aura davantage un rôle de chasseur-bombardier, comme par exemple sur les plages de Dieppe, ou comme chasseur de char en Afrique du Nord. L'Aéronavale utilisera aussi une version équipée de deux bombes de 114 kilos, appelée Hurribomber.

En réponse à une requête du gouvernement français de fournir un support aérien de 10 escadrons de combat, Hugh Dowdingle commandant en chef du RAF Fighter Command insista sur le fait que ceci épuiserait sévèrement les défenses britanniques. Ainsi, seuls 4 escadrons d'Hurricane (Nos. 1, 73, 85 et 87) furent relocalisés en France, préservant les Spitfires pour la défense du territoire britannique. Cependant, après l'arrivée de l'escadron n°73 le 10 septembre 1939 puis des trois autres peu après, les escadrons 607 et 615 les rejoignirent.

En mai de l'année suivante, les escadrons 3, 79 et 504 renforcèrent le dispositif car le Blitzkrieg allemand concentrait son élan. Le 13 mai 1940, 32 Hurricanes supplémentaires arrivèrent. Ainsi, les dix escadrons requis furent opérationnels sur le sol français.

Au 17 mai, fin de la première semaine de combat, seulement trois des escadrons étaient pleinement opérationnels, mais malgré de lourdes pertes, les Hurricanes parvinrent à détruire près du double d'appareils allemand.

Le 27 mai 1940, 13 appareils de l'escadron 501 interceptèrent 24 Heinkel He 111 escortés par 20 Messerschmitt Bf 110, et durant la bataille qui s'ensuit, 11 Heinkels furent abattus ou endommagés, avec de petits dommages pour les Hurricanes.À la fin de juin 1940, après la défaite française, la majorité des 36 escadrons de combats de la RAF furent équipés avec des Hurricanes.

Officiellement, la bataille d'Angleterre s'étendit du 1er juillet 1940 au 31 octobre 1940, mais les plus gros combats survinrent du 8 août 1940 au 21 septembre1940. Généralement, les Supermarine Spitfire interceptaient les chasseurs et laissaient les Hurricanes abattre les bombardiers.

Durant cette période, les Hurricanes totalisèrent le plus grand nombre de victoires de la RAF.
Les Hurricanes Mk.II jouèrent aussi un rôle dans la défense aérienne en 1941 lorsque l'Union soviétique se retrouva sous la menace de l'armée allemande.

En effet, celle-ci s'étendait de Léningrad / Moscou au champ de pétrole au Sud. La décision des Britanniques d'envoyer des vivres par la mer à destination des ports du nord exposait les convois aux attaques de la Luftwaffe basée dans la Finlande voisine. Ainsi, il fut décidé de protéger le convoi à l'aide de Hurricane Mk.IIb des Squadrons 81 et 134. Vingt-quatre d'entre eux furent transportés sur le HMS Argus et arrivèrent à Mourmansk le 28 août1941.

Quinze autres appareils furent transportés sur des navires marchands. Aussi, en plus de leur mission principale, ils escortèrent des bombardiers russes.

À partir d'octobre, l'attention ennemie sur la zone déclina. Les pilotes de la RAF entraînèrent les soviétiques à opérer eux-mêmes sur les Hurricane.

À la fin de l'année, le rôle de la RAF dans cette zone se termina. Mais ces avions furent les premiers des milliers acceptés par l'Union soviétique.
Pendant la seconde bataille d'El Alamein sur le théâtre d'Afrique du Nord, six escadrons de Hurricane chasseurs-bombardiers affirmèrent avoir détruit 39 chars, 212 camions et véhicules blindés, 26 tankers, 46 canons, 200 véhicules variés et 4 dépôts d'essences et munitions.

Cela fut effectué en 842 sorties avec la perte de 11 pilotes.

Aujourd'hui il ne reste que douze Hurricane en état de vol, dont six au Royaume-Uni. En particulier, la Royal Air Force en maintient un en état, à RAF Coningsbydans la région du Lincolnshire, pour les grandes cérémonies comme les anniversaires de la bataille d'Angleterre.

L'appareil fait partie de la Battle of Britain Memorial Flight (Escadrille commémorative de la bataille d'Angleterre).

Un total de 14 232 exemplaires fut construit, utilisés par plusieurs forces aériennes alliées.

Hawker Hurricane :

  • Moteur Rolls Royce Merlin II
  • 1030 Ch
  • 8 mitrailleuses 7.7 mm 450 Kg de bombes
  • 3000 Kg en charge
  • 10975 m de plafond pratique
  • 1500 Km en distance franchissable
  • 1 pilote

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site