Northrop P-61 Black Widow

Northrop P-61 Black Widow : le chasseur bimoteur nocturne

 

Le P-61 Black Widow est un chasseur nocturne américain de la Seconde Guerre mondiale construit par Northrop Corporation.

C'est un appareil de construction entièrement métallique, bimoteur, bi-poutre, monoplan à aile haute, spécifiquement conçu pour la pénétration et la chasse nocturnes, utilisé par l'USAAF pendant la Seconde Guerre mondiale.
Il fut le premier avion américain spécifiquement conçu comme chasseur de nuit équipé de radar.
Suite à l'accord de l'USAAC, Northrop commença le travail de conception détaillée de cet appareil appelé à être le premier conçu spécifiquement pour la chasse de nuit. Le résultat en fut le plus grand et le plus efficace des chasseurs nocturnes américains de la Seconde Guerre mondiale.

La première étude de Northrop présentait un long fuselage-nacelle encadré de deux fuseaux-moteurs se prolongeant vers l'arrière en poutres destinées à recevoir les dérives et l'empennage horizontal, s'inspirant de fait du P-38 Lightning.

Les moteurs étaient des Pratt & Whitney R-2800-10 Double Wasp, moteurs radiaux à 18 cylindres donnant 2000 chevaux (1,5MW) chacun.

Le fuselage abritait un équipage de 3 hommes, le radar et deux tourelles de quatre mitrailleuses lourdes Browning M2 de 12,7 mm (calibre 0.50 pouce) munies de barillets «aviation» de 36 pouces. Les tourelles étaient situées dans le nez et à l'arrière du fuselage.

L'appareil reposait sur un train d'atterrissage tricycle et des volets hypersustentateurs rétractables sur toute l'envergure, volets appelés « volets Zap » du nom de l'ingénieur Edward Zap travaillant chez Northrop.
L'avion était gros, comme Northrop l'avait prévu. Bien plus gros et plus lourd que les bombardiers bi, tri, quadrimoteurs voire plus, en production à l'époque.

Une longueur de près de 14 mètres (45 pieds et 6 pouces), une envergure supérieure à 20 mètres (66 pieds) et une masse maximale en charge projetée de l'ordre de 10 tonnes (22.600 livres) étaient des caractéristiques sans précèdent pour un chasseur, inacceptables voire complètement délirantes pour la majorité des spécialistes de l'époque. Il emportait un équipage de trois hommes : pilote, mitrailleur et opérateur radar.

Il était armé de quatre canons Hispano M2 de 20 mm, deux dans chaque aile et de quatre mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm disposées horizontalement     (les deux centrales légèrement surélevées) dans une tourelle dorsale télécommandée.

La tourelle était pilotée par un calculateur de tir à gyroscope General Electric GE2CFR12A3 et pouvait être contrôlée par le mitrailleur ou par l'opérateur radar, chacun disposant des commandes de tir et d'un collimateur gyroscopique sur leurs sièges pivotants 

Pendant l'été 1941, on s'aperçut que la tourelle dorsale prévue était vraiment très difficile à installer, la tourelle General Electric à anneau fut remplacée par un système à embase comme les tourelles dorsales des B-17, B-24, B-25, A-20 et autres bombardiers.

À la suite de ces modifications, la tourelle proprement dite n'était pas disponible, car les avions opérationnels, les B-29 en l'occurrence - étaient prioritaires sur les appareils expérimentaux pour les livraisons de cet organe très demandé.

Pour les essais en vol, on installa une tourelle factice.
Courant février 1942, Curtiss annonça à Northrop que les hélices prévues (modèle C5424-A10, quadripale, à réglage de pas automatique et mise en drapeau) pour le prototype ne seraient pas prêtes pour les tests de roulage et les premiers vols.

Des hélices Hamilton Standard furent utilisées à la place, en attendant la disponibilité des Curtiss.

La tourelle rotative du XP-61 pouvait être manœuvrée par n'importe lequel des trois hommes d'équipage ou pouvait être verrouillée vers l'avant pour ajouter sa puissance de feu à celle des quatre canons de 20 mm. L'opérateur radar pouvait tourner la tourelle vers l'arrière pour engager des cibles se présentant par l'arrière de l'appareil. Capable de 360 degrés en rotation et de 90 degrés en élévation, elle couvrait toute la demi-sphère au dessus du XP-61.

Entré en service en 1944, a une époque ou les bombardiers de l'axe ne se risquaient plus guère au dessus des territoires tenues par les alliés, le Black Widow obtint cependant des résultats spectaculaire, en particulier  dans le pacifique.

Northrop P-61 Black Widow :

  • 2 Moteurs Pratt Whitney R-2800-65
  • 2 X 2000 Ch
  • 590 Km/h
  • 4 Canons 20 mm 4 Mitrailleuses 12.7 mm 2900 Kg de bombes
  • 5260 Kg en charge
  • 10100 m de plafond pratique
  • 4830 Km en distance franchissable
  • 3 équipiers 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site