Lockheed P-38 Lightning

Lockheed P-38 Lightning : Le puissant chasseur bi-dérive

 

Le prototype du P38 effectue son premier vol le 27 janvier 1939 aux mains de Marshall Headle.

Après la Crise de 1929, l'argent est rare et les budgets militaires américains très réduits. Cependant, à partir de 1935, la menace que fait peser l'Allemagne nazie sur l'Europe se fait plus pressante.

Aux États-Unis, les militaires décident qu'il est temps de débloquer quelques budgets pour la recherche, notamment pour l'aviation.

Parmi les projets, on pense au développement d'un intercepteur bimoteur capable d'emporter un armement important à haute altitude et qui pourrait être équipé de moteurs turbocompressés qui sont en cours de développement.

Cet appareil devrait avoir un long rayon d'action et être capable de prendre rapidement de l'altitude afin d'intercepter des bombardiers à haute altitude. Pour faciliter les manutentions au sol, cet intercepteur devrait en outre être tricycle.

Toutes ces caractéristiques sont alors regroupées dans un document dit « Spécification X-608 », envoyées à tous les constructeurs aéronautiques américains (Boeing, North American, Bell,Grumman, Lockheed...). La compétition promet d'être acharnée, les budgets étant encore rares à cette époque.

À Burbank, en Californie, le temps est morose pour Lockheed qui est dans le rouge depuis quelques années.
C'est un constructeur réputé et ses appareils sont souvent utilisés pour établir des records de vitesse ou de distance (en particulier ceux d'Amelia Earhart) mais cela ne suffit pas. Aussi, le document « Spécification X-608 » est-il étudié avec le plus grand soin.
Deux hommes sont chargés du dossier : Hall Hibbard, concepteur en chef, et Clarence “Kelly” Johnson, son assistant.

Pour Johnson, la difficulté majeure est le manque de puissance des moteurs. Aussi, il jette son dévolu sur le V12 Allison V-1710 qui lui semble prometteur.

Les deux hommes réfléchissent alors à de nombreuses configurations : un moteur dans le nez ; deux moteurs à l'avant des ailes ; deux moteurs à l'arrière... Cependant, la configuration avec deux moteurs jumeaux sur le double fuselage attire rapidement leur attention.L'appareil qu'ils dessinent est un tricycle, conformément aux spécifications.

Pour l'armement, le nez leur paraît être une excellente plate-forme de tir, d'autant qu'ils peuvent y concentrer une bonne puissance de feu, mais ils hésitent encore sur l'armement à y intégrer.
De façon assez étonnante, le nouvel appareil dérive dans sa géométrie du Lockheed L12 Electra, lui aussi dessiné par Kelly Johnson.

Un L12 sera d'ailleurs modifié avec un train tricycle pour mener notamment des essais d'appontages, qui se révéleront concluants. Après de nombreux dessins et de nombreuses études, le travail présenté est assez convaincant pour l'armée, qui, le 23 juin 1937, attribue un contrat de163 000$ pour la construction d'un prototype XP38 (numéro de série 37-457).

Le P38 Lightning et ses dérivés photo ont été utilisés sur tous les théâtres d'opération de la Seconde Guerre mondiale par l'USAAF.

Grâce à son important rayon d'action, il se distingue notamment dans le Pacifique.
En Europe, les P-38 servent au sein de la 8th USAAF et de la 9th USAAF. Plus au sud, ils servent au sein de la 15th USAAF qui opère sur la Méditerranée.

C'est l'arrivée de ce chasseur sur le théâtre d'opération européen qui permit le bombardement de villes allemandes éloignées. En effet, sa distance de franchissement surclassait nettement les Spitfire ou Mustang; ils étaient les seuls capables d'escorter les bombardiers au dessus de l'Allemagne ou de l'Autriche.

Parmi les nombreux pilotes de P-38 ou dérivés, on retrouve le pilote-écrivain français Antoine de Saint-Exupéry, qui disparut en Méditerranée près de l'île de Riou (Cassis, Provence) avec son F-5B-1-LO le 31 juillet 1944.

Il y eut aussi les deux pilotes américains de la Deuxième Guerre mondiale ayant abattu le plus d'avions ennemis : Richard I. Bong et Thomas McGuire.

Lockheed P-38 Lightning :

  • 2 moteurs Allison V-1710-89 ou 91
  • 2 x 1430 Ch
  • 670 Km/h
  • 1 Canons 20 mm  4 Mitrailleuses 12.7 mm 1450 Kg de charges offensives
  • 9800 Kg en charge
  • 13400m de plafond pratique
  • 3600 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site