Grumman F4F

Grumman F4F : Le chasseur de L'US Navy

 

Le Grumman F4F Wildcat est un avion de chasse américain pour porte-avions qui fut mis en service au sein de l'US Navy et de la Fleet Air Arm britannique en 1940 sous la dénomination "Martlet".

La société Grumman Aircraft Engineering Corporation, fondée en 1929 pour concevoir des flotteurs d'hydravion, ne tarda pas à concevoir son premier avion, le XFF-1, en 1931, un biplan dont les caractéristiques principales étaient un train d'atterrissage se rétractant dans le fuselage, un poste de pilotage fermé et une construction entièrement en métal. Après en avoir utilisé quelques exemplaires, l'US Navy lui commanda alors un chasseur amélioré, le F2F-1 puis son successeur, le F3F, qui arriva dans les unités de combat en 1938.

Alors que le F3F-1 subissait son programme d'évaluation, en novembre 1935, la Navy lança un nouvel appel d'offres ; Grumann y répondit en proposant son modèle G-16 dont l'US Navy commanda un prototype sous la désignation de XF4F-1, l'avion vola le 2 mars 1936, mais aucune commande de série n'aboutit. 
Suite à la commande du prototype du monoplan Brewster F2A Buffalo en juin, Grumman décida de répliquer avec son propre monoplan, le XF4F2, qui fut lui aussi commandé le 28 juillet. 

Le 2 septembre 1937, Bob Hall fit effectuer son premier vol au XF4F-2. Le monoplan propulsé par un Pratt & Whitney R-1830-66 Twin Wasp de 1050 chevaux, possédait les mêmes traits distinctifs que ses ancêtres biplans, il était armé de deux mitrailleuses de 12,7 mm dans le capot moteur et deux autres pouvaient être ajoutées dans les ailes, ainsi que deux bombes de 50 kg en dessous.

Les deux prototypes furent alors testés intensivement par la marine pour déterminer le meilleur. Cependant le 11 avril 1938, suite à une panne moteur, le XF4F-2 fut gravement endommagé et par la suite l'US Navy se prononça en faveur du Brewster en juin, même si elle était impressionnée par les performances du XF4F-2. L'équipe Grumman retourna à ses planches à dessin et, le 12 février suivant, le XF4F-3 prenait son envol.

Le nouvel avion était motorisé par un R-1830-76 de 1200 chevaux, avait eu aussi ses ailes et son empennage redessinés ; il fut évalué par les pilotes de la Navy de mars à mai, puis renvoyé en usine pour éliminer les défauts de stabilité et de refroidissement rencontrés.

Le dièdre de l'aile fut alors augmenté d'un degré, la surface des ailerons fut diminuée alors que celle du gouvernail fut augmentée.

Les difficultés de refroidissement du moteur ne furent résolues que par le montage d'une nouvelle hélice avec des pales larges.

Les essais par la marine furent si encourageants, la vitesse de pointe atteinte étant de 537 Km/h, que trente quatre avions furent commandés dès août, alors que l'évaluation n'était pas achevée ; celle-ci se termina par l'accident du prototype en décembre.

Mais en février 1940, le premier exemplaire de série quittait les chaînes de montage de l'usine de Bethpage, et servit à finir la mise au point du modèle, le deuxième suivit en juillet, ils étaient tous les deux armés de deux mitrailleuses de capot de 7,62 mm et de deux d'ailes de 12,7 mm, les réservoirs de carburant étaient pressurisés pour faciliter l'alimentation du moteur à haute altitude.

Les suivants seront armés seulement de quatre 12,7 mm dans les ailes, et des plaques de blindage et des renforts du train d'atterrissage seront en plus montés.

Le F4F Wildcat a été utilisé sur tous les théâtres d'opération de la Seconde Guerre mondiale par l'US Navy.

Cependant, de par sa conception, on le retrouve essentiellement dans le Pacifique.
En Europe, il intervient notamment sur le théâtre méditerranéen en participant au débarquement de Provence au sein de la Task Force 88.

Grumman F4F Wildcat :

  • Moteur Pratt whitneyR-1830-76
  • 1200 Ch
  • 531 Km/h
  • 6 Mitrailleuses 12.7 mm 90 Kg de bombes
  • 3175 Kg en charge
  • 11430 m de plafond pratique
  • 1350 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×