Bell P-59 Airacomet

Bell P-59 Airacomet : Le premier chasseur américain a réaction

 

Le Bell P59 Airacomet est le premier avion de chasse à réaction conçu par les États-Unis. Il a fait son premier vol en octobre 1942 mais, à cause de ses performances décevantes, n'a jamais été engagé pour des missions de combat. Moins de 60 exemplaires ont été construits.

En avril 1941, les américains sont informés des travaux anglais sur un avion à réaction, le Gloster E28/39.

Quelques mois plus tard, ils décident d'obtenir une licence pour faire construire le réacteur par la société General Electric, tandis que la compagnie Bell se voit confier le développement d'un avion de chasse équipé de ce réacteur.

Les travaux sont lancés dans le plus grand secret au point que, afin de tromper les éventuels espions allemands, tant l'avion que le réacteur reçoivent une désignation qui correspond à d'autres projets plus classiques en cours.
La construction d'un prototype commence dès le début de l'année 1942, et le premier vol a lieu le 2 octobre 1942.

Évidemment, de nombreux problèmes apparaissent lors des essais, mais ils sont résolus progressivement.

Deux autres prototypes suivent en 1943, puis quatre avions de pré-série avec des réacteurs plus puissants. Le dernier d'entre eux est doté de l'armement définitif : 3 mitrailleuses de 12,7 mm et un canon de 37 mm.
Fin 1943, un exemplaire de pré-série est envoyé au Royaume-Uni en échange d'un Gloster Meteor.

Les pilotes anglais le trouvent sous-motorisé, ce qui entraîne une faible accélération et une longueur de piste importante au décollage.

Deux avions sont également prêtés à l'US Navy, qui les juge totalement inaptes à l'emploi sur un porte-avions.

Déçue par les faibles performances du P59, lequel ne dépasse alors pas 658 km/h en pointe (ce qui est inférieur aux plus récents des avions à hélice alors utilisés) et souffre également d'une autonomie insuffisante, l'armée américaine abandonne tout espoir de l'utiliser comme avion de combat.

Une commande de 100 avions est annulée fin 1943.

Deux lots de 21 P59A et 29 P59B sont construits, avec l'adoption d'un réacteur plus puissant en cours de production.

Le Airacomet est alors uniquement utilisé pour entrainer pilotes et mécaniciens à l'utilisation et la maintenance d'un avion à réaction.

 Les ingénieurs de Bell avaient entamé des travaux sur un XP59B monoréacteur. Ce dossier fut transmis fin 1942 début 1943 à la société Lockheed qui s'en servit pour développer le premier avion de combat à réaction américain réellement opérationnel : le Lockheed P80 Shooting Star.

Bell P-59 Airacomet :

  • 2 Réacteurs General Electric J31GE5
  • 2 X 1814 Kg de poussée
  • 665 Km/h
  • 1 Canons 37 mm 3 Mitrailleuses 12.7 mm
  • 6214 Kg en charge
  • 14100 m de plafond pratique
  • 845 Km en distance franchissable
  • 1 pilote 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site