Yokosuka P1Y

Yokosuka P1Y

 

Le Yokosuka P1Y Ginga "Galaxy" est un bombardier bi-moteur, basé à terre développé pour la Marine impériale japonaise pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Il est le successeur du Mitsubishi G4M et désigné sous le nom de code "Frances".
Le P1Y a été conçu par Yokosuka sur des spécifications de la marine, demandant un bombardier rapide et ayant une capacité d’emport de 1 tonne de bombes ou d’une torpille de 800 Kg correspondant à la gamme du G4M.

En conséquence, la construction a souffert d’un excès de complexité et d’une difficulté de fabrication.
Le premier vol eu lieu en août 1943. Nakajima fabriqua 1002 exemplaires, qui ont été exploités par cinq escadrilles, agissant principalement comme torpilleurs et bombardiers d’aérodromes en Chine, à Taiwan, Mariannes, Philippines, Ryukyu, Shikoku et Kyushu.

Au dernier stade du conflit le P1Y a été employé comme Kamikazes contre l'US Navy durant la bataille d’Okinawa.

Une version de chasse de nuit, le P1Y2-S Kyokko "Aurora" a été équipé de radars, ainsi qu’a l'avant d’un canon de 20 mm. Un total de 97 appareils ont été produits, mais en raison de l'insuffisance des performances en haute altitude contre les B-29, plusieurs ont été reconvertis à en bombardiers.

Yokosuka P1Y :

  • 2 Moteurs Nakajima NK9C Homare 12
  • 2 X 1825 Ch
  • 545 Km/h
  • 2 Canons 20 mm 1000 kg de bombes ou 1 Torpille de 800 Kg
  • 13500 Kg en charge
  • 9400 m de plafond pratique
  • 5370 Km en distance franchissable
  • 3 Equipiers

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site