Mitsubishi Ki-30

Mitsubishi Ki-30

 

Le Mitsubishi Ki-30 est un bombardier léger japonais de la Seconde Guerre mondiale, connu sous la désignation alliée de « Anne ».

Le Ki-30 a été développé en réponse à une spécification de l'armée impériale japonaise, datant de mai 1936,  en vue du remplacement du bombardier léger Kawasaki Ki-3. Mitsubishi et Kawasaki sont invités à construire deux prototypes chacun en décembre 1936. La spécification demande une vitesse de pointe de 400 kilomètres par heure à 3.000 m, une altitude de croisière de 2.000 m à 4.000 m et une capacité à grimper à 3.000 m en huit minutes.

Le moteurs doit être choisi parmi le Mitsubishi Ha-6 radial de 825 chevaux, le

Nakajima Ha-5 de 850 chevaux ou le Kawasaki Ha-9 IIb, moteur en ligne de 850 chevaux.

L’armement doit se composé de deux mitrailleuses type 89 de 7,7 mm et l’emport de bombes doit atteindre 450 kg, pour un poids total de l’avion de 3300 kg.

Le prototype de Mitsubishi se présente comme un monoplan a ailes cantilever en position moyenne, a train et roulette de queue fixe. L’option de train rentrant est abandonnée suite à des tests en soufflerie démontrant un gain de vitesse minime.

Le premier prototype Mitsubishi vole le 28 Février 1937 alimenté par un Mitsubishi Ha-6 radial, entrainant une hélice tripale. Le pilote est assis juste au-dessus du bord d'attaque de l'aile, et le mitrailleur arrière/opérateur radio juste derrière le bord de fuite, dans une longue canopée qui donne aux deux membres d'équipage une excellente  visibilité.

Un deuxième prototype, équipé du légèrement plus puissant Nakajima Ha-5, est achevé le même mois. Bien qu’ayant deux mois de retard et un surpoids, les deux prototypes atteignent ou dépasse toutes les autres exigences, en passant la barre des 400 km/h.

La force aérienne japonaise commande 16 exemplaires de série, livrés en janvier 1938, donnant suite, au vue des résultats a une mise en production en mars, sous la désignation de bombardier léger type 97.

Le Ki-30 est d'abord utilisé au combat lors de la deuxième guerre sino-japonaise à partir du printemps 1938. Il fait ses preuves en opérations et se révèle très efficace en fonctionnant avec une escorte de chasseurs.

Ce succès continu au début de la guerre du Pacifique, et le Ki-30 a largement participé à des opérations dans les Philippines. Cependant les pertes montent très rapidement face aux chasseurs américains, dés lors que le Ki-30 opère sans escorte. À fin 1942, la plupart des Ki-30 sont relégués aux rôles d’avion de formation, avant de servir à des opérations kamikazes en fin de guerre.

Le Mitsubishi Ki-30 sera construit à 704 exemplaires a la fin de sa production en septembre 1941.

Mitsubishi Ki-30 :

  • Moteur Nakajima Ha-5
  • 950 Ch
  • 423 Km/h
  • 2 Mitrailleuses 7.7 mm 400 kg de bombes
  • 3320 Kg en charge
  • 8570 m de plafond pratique
  • 1700 Km en distance franchissable
  • 2 Equipiers

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×