Mitsubishi G4M

Mitsubishi G4M : le "Briquet volant"

 

Le Mitsubishi G4M, surnommé Betty par les américains, était un avion bombardier japonais bimoteur utilisé par la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Les américains ont donné des noms de garçons aux avions de chasse japonais et des noms de filles aux bombardiers japonais.

C'est le bombardier japonais le plus produit pendant la Seconde Guerre mondiale, avec 2446 exemplaires.

Conçu en 1937, il est très efficace au début de la guerre, puis il perd de sa superbe face aux nouveaux chasseurs américains, notamment les Hellcat et les Corsair.

En l'absence de blindage et de réservoirs auto-obturant, l'appareil était particulièrement vulnérable aux tirs ennemis et prenait feu si facilement qu'il avait été surnommé "One Shot Lighter" (briquet à un coup) par les pilotes américains, ou encore "Hamaki" (cigare volant) par les pilotes japonais.

Parmi les différentes versions, on trouve le G4M1 (1200 exemplaires), dont les caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-contre. Mais aussi le G4M2 (1152 exemplaires), qui reçoit des moteurs Kasei en étoile de 1800 ch.

Vient ensuite la version G4M3 (60 exemplaires) avec des blindages et une motorisation plus puissante (Kasei 25b de 1825 chevaux). Autre modèle, le G4M6 (30 exemplaires), conçu comme avion d'escorte et équipé de Kasei 11 de 1530 ch.

Mitsubishi G4M Betty :

  • 2 Moteurs Mitsubishi MK4E Kasei
  • 2 X 1530 Ch
  • 430 Km/h
  • 1 Canons 20 mm 4 Mitrailleuses 7.7 mm 800 kg de bombes ou 1 torpille de 800 Kg
  • 9500 Kg en charge
  • 10100 m de plafond pratique
  • 6030 Km en distance franchissable
  • 7 Equipiers

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site