Aichi B7A Ryusei

Aichi B7A Ryusei

 

L'Aichi B7A Ryusei est un avion biplace de bombardement en piqué et de torpillage japonais de la Seconde Guerre mondiale, baptisé Grace par les Alliés.

En 1941 la Marine Impériale Japonaise émit une fiche programme (16-shi) pour un avion embarqué d’attaque capable de remplacer deux appareils dont les essais commençaient à peine, le bombardier-torpilleur Nakajima B6N Tenzan et le bombardier en piqué Yokosuka D4Y Suisei. Le département aéronautique d’Aichi Tokei Denki Seizo Co dessina un appareil très ambitieux, gros monoplan métallique à aile médiane tracté par un moteur 18 cylindres en double étoile, le Nakajima NK9C Homare, entraînant une hélice quadripale à vitesse constante.

La voilure en W très aplati permettait de réduire la longueur des jambes du train principal escamotable, tout en assurant une garde confortable à l’hélice. Cet appareil avait une capacité d’emport de 800 kg, donc identique à celle de ses prédécesseurs, mais disposait d’une soute ventrale capable de recevoir 2 bombes de 250 kg, alors que tous les autres monomoteurs japonais ne pouvaient emporter qu’une seule bombe de ce type, en charge externe.

Au moment où le Ryusei entra en service la Marine Impériale ne disposait plus de porte-avions capables de recevoir ce type d'avion. L'Aichi B7A fut donc utilisé depuis des bases à terre (752e Kokutai et Kokutai Yokosuka). Cette machine qui aurait été un redoutable adversaire pour l’US Navy fut donc largement consumée dans des attaques kamikazes.

Aichi B7A :

  • Moteur Nakajima NK9C Homare
  • 1825 Ch
  • 566 Km/h
  • 2 Canons 20 mm 1 Mitrailleuses 13 mm 800 Kg de bombes ou une torpille de 800 kg
  • 6500 Kg en charge
  • 11250 m de plafond pratique
  • 1850 Km en distance franchissable
  • 2 Equipiers

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site