Iliouchine IL-2

Iliouchine IL-2 : Le tueur de char

 

L'Iliouchine Il-2 Sturmovik était l'un des meilleurs avions d'attaque au sol de la Seconde Guerre mondiale et il fut produit par l'URSS en grande quantité : plus de 36 163 exemplaires (record absolu de production pour un appareil militaire).

L'Il-2 répondait à un cahier des charges des VVS (Armée de l'Air soviétique) portant sur un appareil blindé spécialisé dans l'attaque au sol et pour lequel il concourait face au Su6, son éternel rival créé par Soukhoï qui le poursuivra tout au long de sa carrière.

Il fut conçu à l'origine par Sergueï Iliouchine et son équipe au Bureau Central de Conception (OKB), en 1938 comme un avion biplace avec une coque blindée protégeant l'équipage, le moteur, les radiateurs et le réservoir, ce qui en faisait un véritable char d'assaut volant.

Le premier prototype TsKB-55 effectua son premier vol le 30 décembre 1939.

Cependant, il fut rejeté en faveur d'une version plus légère, monoplace, qui vola pour la première fois le 12 octobre 1940.

Cette version fut alors nommée officiellement Il-2 et sa production à grande échelle commença début 1941, les premières livraisons arrivant en mai, juste à temps pour l'invasion allemande.
L'Il-2 se montra redoutable contre les transports et les blindés allemands, mais il était lui-même vulnérable aux attaques de chasseurs.

Ainsi, certaines unités improvisèrent des Il-2 biplaces à partir de cellules d'Il-2 monoplaces, avec un mitrailleur en extérieur manipulant un couple de mitrailleuses DA de calibre 7,62mm. En février 1942, Staline revint sur son ordre de produire l'Il2 sous forme monoplace et la variante biplace créée par Iliouchine fut officiellement adoptée.

La version biplace fut appelée Il-2M et différait de la version monoplace par l'addition d'un mitrailleur arrière doté d'une mitrailleuse UBT de 12,7 mm sous une verrière rallongée (la verrière du mitrailleur arrière fut très souvent retirée en opération afin d'augmenter le champ de tir de la mitrailleuse).

De même, afin de protéger la sphère arrière basse de l'appareil des chasseurs ennemis, les Il-2M furent dotés d'un lance-grenade DAG-5 puis DAG-10 chargés de respectivement 5 et 10 grenades explosives largables dans le sillage de l'avion.
En 1943, le Il-2 Type 3 ou Il-2M3 sortit des usines avec des ailes redessinées au dièdre positif plus accentué, équipé d'une nouvelle antenne radio, d'une nouvelle verrière protégeant davantage le mitrailleur arrière et doté d'un moteur AM38F plus puissant. Les performances et la maniabilité s'en trouvèrent bien améliorées et le Type 3 devint la version la plus fabriquée de l'Il-2...

Quelle que soit la version, le légendaire Il-2 restait tout de même un appareil vulnérable. En effet, que ce soit la version monoplace d'origine ou les versions biplaces tardives, ces appareils restèrent des cibles de choix pour la chasse et la

DCA allemande, tout en étant confiés dans les moments les plus critiques à des pilotes inexpérimentés.

Ainsi, si l'Il-2 fut l'appareil soviétique le plus produit de la seconde guerre mondiale, il fut aussi celui dont le taux d'attrition (pertes) était le plus élevé.

Les mitrailleurs des versions biplaces n'était pas insérés dans le berceau blindé de l'appareil, devenant de ce fait la première cible des chasseurs allemands, tandis que les ailes et fuselages en bois étaient sensibles aux obus explosifs des canons de 20 et 30 mm utilisés par les appareils de la Luftwaffe.

Sans doute l'avion le plus construit de tous les temps : 36 163 exemplaires de 1939 à 1950. (Il servit aussi durant la guerre de Corée).

Son rôle déterminant dans la défense de l’Union soviétique faisait dire à Staline que « l'IL-2 était aussi important pour l’Armée rouge que l’air qu'elle respire et le pain qu'elle mange ! ».

Parmi les pilotes qui acquirent une notoriété en volant sur un Il-2, on trouve une femme, le lieutenant Anna Yegorova. Elle compta 260 missions. Elle fut décorée trois fois dont une fois à titre posthume, car présumée décédée après que son avion ait été abattu. En fait, elle survivra et sera internée dans un camp de concentration allemand.
Le héros de l'Union soviétique T. Kuznetsov quant à lui se crasha avec son Il-2 en 1942 en revenant d’une mission de reconnaissance. Il réussit à s’extraire de la carlingue et se cacha a proximité.

Un Messerschmitt Bf109 se posa près du site du crash et son pilote commença à fouiller dans les débris pour récupérer un "souvenir". Kuznetsov courut vers le Messerschmitt et s’envola. Après avoir essuyé des tirs de chasseurs soviétiques, il put rentrer à sa base.

Iliouchine Il-2 Sturmovik :

  • Moteur Mikulin AM38-F
  • 1750 Ch
  • 415 Km/h
  • 2 Canons 23 mm 2 Mitrailleuses 7.62 mm et 1 de 12.7 mm 400 Kg de bombes et/ou 4 roquettes
  • 6380 Kg en charge
  • Plafond pratique7500 m de plafond pratique
  • Distance franchissable705 Km en distance franchissable
  • 2 Equipiers

 

il-2-5.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site