Teresio Martinoli

Teresio Martinoli

Teresio Martinoli (26 Mars 1917 - 25 août 1944) était un aviateur italien, As de la Seconde Guerre mondiale, dans le classement avec 22 appareils abattus en individuel et 14 partagés médaille d’or de la valeur militaire.

Né à Novare en 1917, il a été contraint d'abandonner les études a la mort de son père, en travaillant comme soudeur. En 1937, il a obtenu le brevet de  pilote de planeur, et l'année d'après pour le vol à moteur.

En 1939, est venu l'appel aux armes, et les cours de formation de pilotes à Ghedi, pour sa formation sur le Fiat CR20. Il Termine sa formation par l'obtention du grade de sergent-pilote et est affecté à la 366éme Squadriglia, 151éme Groupe, 53éme Escadre de Turin Caselle. Peu de temps avant la guerre, il est transféré à Trapani, à la 384éme Squadriglia, 157éme Groupe.

A bord de son chasseur biplan Fiat CR 42 "Falco", le 13 Juin 1940 Martinoli obtient sa première victoire dans le ciel de Tunis, un bimoteur français, probablement un Potez 630.

Les raids italiens en Afrique du Nord ont continué, le 31 Octobre sera organisé une grande action sur la base britannique de Mersa Matruh, en employant une cinquantaine de Savoia-Marchetti SM79 accompagné de 40 Fiat  CR42. C’est dans le ciel de Mersa Matrouh que Martinoli obtient sa deuxième victoire sur le CR42 en abatant un Gloster Gladiator. En Novembre 1940 il obtient une médaille d'argent de la valeur militaire.

Le 5 Janvier 1941 Martinoli marque sa troisième victoire, cette fois contre un bombardier Bristol Blenheim. Stress et difficultés particulières, parce que la "Falco" était équipé de deux mitrailleuses Breda-SAFAT de 12,7 mm seulement.

Très tôt en 1941, l'escadron est appelé en Italie et rééquiper en Macchi Mc200, appareil qui ne bénéficie d'aucune victoire a cette époque.

À l'automne 1941 la 3éme Squadriglia, 9éme Gruppo, 4éme Stormo sont équipé de Macchi Mc202 "Folgore", les performances de l'avion sont très bonne, mais malheureusement, l’armement de l’avion est son point faible. Avec seulement 2 mitrailleuses Breda SAFAT de 12,7 mm, il ne pouvait certainement pas rivaliser avec les 8 mitrailleuses de 7,69 mm Browning (ou 4 canons de 20 mm) équipant le Hawker Hurricane, l’avion le plus courant que la RAF opposé au Mc202 Folgore dans le ciel africain.

Parti de Gorizia, les nouveaux Macchi Mc202-2 "Folgore", du 9éme Groupe atteignent Ciampino, où ils sont accueillis par Mussolini et envoyé à Comiso (Sicile) pour opérer dans les attaques sur l'île-forteresse de Malte. Quand Comiso est attaqué par cinq Hawker Hurricane: avec son nouveau "Folgore", Martinoli réussi à abattre deux Hurricane, amenant son score personnel au nombre de 5 appareils.

Trois jours plus tard, c'était au tour d'un autre Hurricane, et d’un deuxième bombardier Blenheim. Au cours de l'hiver, le 9ème groupe fait une pause jusqu’au printemps 1942.

Mai est un mois faste pour Martinoli, qui, dans le ciel au-dessus de Malte abat 5 Supermarine Spitfire et un P40. En Juin, la zone de conflit se déplace a Bir Hacheim où Martinoli abat trois autres P40, plus probablement une autre victoire, non crédité. Son tableau de chasse est maintenant de 14 victoires confirmés, et trois probables. C'est à cette période, qu’il reçoit sa deuxième médaille d'argent.

Le théâtre des opérations se déplacera dans le sillage du succès de l'Afrikakorps de Rommel, en approchant de plus en plus d’El Alamein, où l’AS italien ajoute d'autres Spitfire et P40 à son score. Le 9 octobre, L’appareil de Martinoli est sévèrement endommagé par un Spitfire, suite à l’attaque d’un raid de chasse anglais, mais il obtient quand même une nouvelle victoire. 

Le 29 Octobre il abat un P39, mais à cette époque, la campagne en Afrique du Nord échoue à l'entrée d'El Alamein et le sort du conflit va basculer en faveur des Alliés.

Après la victoire de Montgomery à El Alamein, les Alliés se préparent à l'invasion de la Sicile, la première étape vers la conquête de l'Italie. En juillet 1943, Martinoli est engagé dans la difficile lutte contre les bombardiers américains qui bombardent l'île pour la préparation du débarquement. Le Macchi Mc202 a été remplacé par le nouveau Mc205 "Veltro», un avion plus performance a tous les égards, cependant,  arrivé trop tard pour modifier quelque peu le sort du conflit. 

Le 4 Juillet, alors que le ciel de Sicile est infestés par les bombardiers américains qui préparent le terrain pour l'Opération Husky, Martinoli abat un P39 et obtient une victoire collective sur une forteresse B17, ce qui amène  son score personnel a 20 appareils. 

Le 6 Juillet dans la nuit, la base de Finocchiaro est attaquée par des B26 Marauder. Martinoli, a juste le temps de se  lancer dans les tranchées, de nombreux Macchi sont détruits au sol par cette attaque éclair. Quatre jours plus tard, c'est-à-dire le 10 Juillet, a lieu le débarquement allié en Sicile: seule la 74éme Squadriglia de Finocchiaro Martinoli est opérationnelle et a seulement deux Macchi toujours en mesure de se battre. La situation est désespérée: en août Martinoli abat un Spitfire sur le détroit de Messine, son score s'établissant désormais à 21 victoires, le 8 Septembre a Badoglio est signé l'armistice.

Après l'armistice, Martinoli décide de continuer la guerre aux côtés des Alliés: en Novembre, en Yougoslavie, il abat un Junkers Ju82 après une bagarre avec deux Bf109 d’escorte établissant sa 22éme et dernière victoire. Le 25 août 1944, à l'âge de 27 ans, le sergent-major Teresio Vittorio Martinoli meurt dans un accident au cours d'un exercice sur le P39 fourni aux forces italiennes.

Il sera décoré d'une médaille d'or à la mémoire, en plus des deux médailles d'argent et de la Croix de fer de deuxième classe pour l'Allemagne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×