Roger Sauvage

Roger Sauvage                               

 

Le capitaine Roger Sauvage est né le 26 mars 1917 à Paris, As du Normandie-Niemen, il totalise 16 victoires durant le conflit.

Orphelin d'un père d'origine martiniquaise mort sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale, Roger SAUVAGE se passionne très tôt pour l'aéronautique. Il entre à l'école Boulle des études de mathématiques et mécanique et s'inscrit au groupe aéronautique universitaire.

Il s'engage dans l'armée de l'air en 1935 et est affecté sur la base de Strasbourg dans le groupe de reconnaissance.

Il part en avril 1939 pour la Groupe de Chasse I/5 de Reims où il n'effectuera que des missions d'observation. En avril 1940, son Potez 631, est pris à parti par un Hurricane britannique qui le confond avec un Messerschmitt 110.

Parvenant à s'extraire de son cockpit et se retrouve à peine conscient sur le sol breton. Frappé d'amnésie, il ne retrouve la mémoire que quatre jours plus tard. A peine remis de ses émotions, il est affecté à l'ECN 1/16 et "s'offre" le 18 mai 1940 un He 111 puis un Dornier 17, un mois plus tard.

Après l'armistice et à la dissolution de l'Escadrille I/16, il est affecté à l'ECN I/13 à Nîmes. Il passe ensuite au GC II/5 en juin 1941, puis au GC I/3 (alors GC III/3) en août 1942.

L'excès de oisiveté des troupes le portera à quitter l'Afrique pour le front russe, dans le "Normandie". Aspirant, il se rend à Toula le 7 janvier 1944 et gonfle son palmarès de onze Fw190 et deux Ju87. Le lieutenant Roger SAUVAGE, "Saussage" pour ses camarades, termine la guerre au rang de lieutenant (Septembre 1945) avec seize victoires à son actif, le plaçant ainsi parmi les meilleurs as français de la seconde guerre mondiale.

En septembre 1945, il se trouve encore avec le Normandie - Niémen, qu'il quitte en avril 1947 pour joindre le GC 1/7 Provence.

Capitaine en avril 1950, il est rayé des cadres en janvier 1968. Titulaire des plus hautes distinctions militaires soviétiques et françaises, il rédige deux ouvrages autobiographiques: "La soif de l'air" et "Un du Normandie-Niemen".

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site