Paddy Finucane

finucane.jpgLe Wing Commander Brendan Finucane (16 Octobre 1920-Juillet 1942), connu sous le nom de Paddy Finucane, était un pilote de chasse de la Royal Air Force.

Grand héros de la Seconde Guerre mondiale, il fut le plus jeune commandant de la Royal Air Force à l'âge de 21 ans et mort héroïquement au même âge au combat au-dessus de la France. A sa mort il revendiquait 26 victoires (plus 6 partagée).

Finucane rejoint la Royal Air Force en mai 1938. Après l'entraînement en vol et sa conversion  sur Supermarine Spitfire, il est affecté comme officier pilote au Squadron 65 à la base RAF d’Hornchurch en 1940.

Finucane remporte sa première victoire lors de la bataille d'Angleterre le 12 août 1940, en abatant un Messerschmitt Bf 109. Il complète son tableau de chasse, fin 1940 en détruisant un Messerschmitt Bf 110 et quatre Bf 109.

Un an plus tard, en avril 1941, Finucane reçoit la Distinguished Flying Cross et prend le commandement d’un nouvel escadron, le 452éme, nouvellement formé et composé de pilotes de la Royal Australian Air Force à Kirton-in-Lindsey. L’escadron fait ses début en juillet 1941.Paddy, ajoute 17 victoires a son tableau de chasse pour son 21éme anniversaire en octobre 1941 et se voit attribué la Distinguished Service Order.

En Janvier 1942, Finucane reçoit le commandement du Squadron 602 de la RAF à Redhill, ou il rencontre le célèbre pilote français du Normandie-Niemen, Roland de la Poype, qui devient son équipier. Le 20 Février 1942, Finucane est légèrement blessé à la jambe lors d'une mission de mitraillage. A cette date, il ajoute quatre Focke Wulf Fw 190 a son palmarès.

Finucane est tué à l’âge de 21 ans, le 15 juillet 1942, alors qu’il est leader d’une patrouille, lors d’un « sweep» (mitraillage au sol), au dessus de la France.

Paddy a de quoi être content car le sweep est un succès : un bateau coulé au large d’Ostende et trois terrain d’aviation mitraillés.

Alors que le squadron est sur le retour, Paddy reçoit au large du Touquet, une rafale de mitrailleuse antiaérienne. Le radiateur de son Spitfire est percé, et le moteur ne tarde pas à donner des signes de faiblesses. Finucaine, a toujours dit à ces hommes qu’il ne supporterait pas la captivité. C’est dans un calme qui le caractérise bien, qu’il continue sa route en parlant a ses camarades et leur dit :

" this is it, chaps" : " Et voila, les gars "

Le moteur du Spitfire de paddy se tait définitivement et l’appareil ne tarde pas a piquer comme une pierre, dans les eaux glaciales de la Manche.

Au moment de sa mort, a 21 ans, Paddy affiche un palmarès de 26 victoires, plus six partagées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site