Thomas Buchanan McGuire

Thomas Buchanan McGuire

Thomas Buchanan McGuire Jr. (1 août 1920 - 7 Janvier 1945) a été le deuxième as américains au cours de la Seconde Guerre mondiale, ayant 38 victoires, dont le souvenir a été conservé par la désignation de la base de l’Air Force McGuire, à Burlington County, New Jersey.

McGuire est né à Ridgewood, dans le New Jersey, le 1er août 1920. Lui et sa mère, emménage a Sebring, en Floride, à la fin des années 1920 et McGuire est diplômé de la Sebring High School en 1938. 

Il s'est inscrit à Georgia Tech et rejoint après sa troisième année l'US Army Air Corps En 1941, l’établissement lui signe un contrat a l’école de pilotage de Corsicana, Texas, à titre pilote cadet Il a ensuite gagné ses ailes après avoir terminé sa formation en vol à Randolph Field Texas.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il effectue ses premiers vols de patrouilles sur les îles Aléoutiennes et l'Alaska, en  P39 Airacobra alors attribué au  54eme Fighter Group. 

En Février 1943, il est transfère à Orange County Airport, en Californie, pour la transformation sur P38 Lightning. En Mars 1943, il est envoyé à la Commission du Pacifique Sud comme pilote sur P38 Lightning avec le 49eme Fighter Group, 5éme armée.

Cinq mois plus tard, la 5éme armée de l'air a décidé de créer un groupe entier, le 475éme Fighter Group, combattant sur P38, à la demande de son commandant, le légendaire Lt Gen George Kenney. Parce qu'il était un chef naturel et un pilote d’expérience, McGuire a été parmi ceux qui on été choisis pour former le nouveau groupe. 

Il est affecté à la 431éme Fighter Squadron. Le 18 août 1943, McGuire, fait partie d'un groupe de pilote effectuant la couverture des bombardiers frappant à Wewak, en Nouvelle-Guinée. Les chasseurs ont été attaqués par des avions japonais. Au cours de la bataille, McGuire a abattu deux Ki43 "Oscars" et un Ki61 "Tony". 

Le lendemain, près du même endroit, il a abattu deux autres Oscars. Cela fait de lui un AS en deux jours, après avoir subi une frustrante année d'apprentissage, sans avoir la possibilité d'engager l'ennemi.

La carrière de Mc Guire a presque faillit arriver à son terme le 17 Octobre 1943 quand a Dubodura, en Nouvelle-Guinée, il partit pour intercepter l'approche de bombardiers japonais escortés par des Zéro. 

Au cours de la bagarre McGuire a vu au moins sept Zéros japonais attaquer un seul P38 duquel s’échapper de la  fumée. Sans hésitation McGuire plongea sur les sept combattants ennemis et rapidement en abattu trois. Malheureusement, les quatre autres Zéros ont attaqués McGuire et gravement endommager son appareil. 

Avec sang froid McGuire décide de sauter, mais en sortant de l'avion le harnais de son parachute avait accroché quelque chose dans le poste de pilotage. De 12000 pieds à 5000, McGuire lutte pour se libérer. Enfin, il réussi à  se libérer et a déployer son parachute seulement 1000 pieds avant une mort certaine. Il a une balle de 7,7 mm dans le poignet et plusieurs côtes cassées. Il  passe six semaines à l'hôpital avant, de retourné dans son unité. Pour ses actions ce jour-là il a reçu une Silver Star et une Purple Heart.

La compétence de McGuire à la manœuvre du grand bimoteur P38 était légendaire, et il deviendra l'un des meilleurs pilotes de l'US Air Force de l'histoire sur cet avion. S’il n’avait pas eu de périodiques de maladies et de lourdes tâches administratives en tant que commandant, de la 431éme Fighter Squadron, il aurait pu devenir le meilleur AS des États-Unis. 

McGuire a écrit un livre sur les tactiques de combat pour la 5e Force aérienne. En Décembre 1944, McGuire a abattu au moins sept avions de combat japonais en deux jours sur l'île de Luzon, aux Philippines. Il n'avait que deux victoires derrière le Major Richard I. Bong, le meilleur AS de tous les temps dans l’USAF.

Le 7 Janvier 1945, McGuire est a la tête d'un groupe de quatre P-38s - lui-même, le major Jack Rittmayer (quatre victoires), le capitaine Edwin Weaver (deux victoires) et le lieutenant-Douglas Thropp (une victoire) - sur une mission de reconnaissance au nord de Negros Island dans le centre des Philippines. Leur but était d'obtenir des victoires. McGuire voulait désespérément dépasser le score de 40 victoires du Major Richard Bong.

En descente à travers la couverture nuageuse, McGuire vol en cercles au dessus d’un aérodrome japonais à Fabrica, et a ensuite procédé à une reconnaissance à Manapla. En s’approchant  de Manapla, ils ont été confrontés à un seul Ki43 Hayabusa « Oscar", qui a immédiatement engagé McGuire.

Malheureusement pour McGuire et son équipe, le pilote japonais, l'Adjudant Akira Sugimoto, était un instructeur, avec quelque 3000 heures de vol dans ce type d'appareil. Il a rompu avec Thropp et Rittmayer et se retrouve en face de McGuire et de son ailier

Comme Sugimoto approché Weaver par derrière, McGuire facilité par sa position, attira l'attaquant hors de son ailier. Sugimoto pris à l'hameçon mis la pression sur McGuire. 

Comme Sugimoto approché par derrière, McGuire a rapidement augmenter sa vitesse et fait un tonneau. Cette manœuvre, extrêmement dangereuse, effectuée à seulement 300 pieds (100 métres) au-dessus du sol, a causé le décrochage du P38 de McGuire.

Les Philippins se sont immédiatement précipité sur les lieux du crash de MC Guire et récupérèrent son corps de sorte qu'il ne soit pas capturé. En 1947, ses restes ont été récupérés et renvoyé aux États-Unis. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires au cimetière national d'Arlington.

Un monument s'élève sur le site du crash de Mc Guire sur Negros Island en hommage à l'un des plus grand pilotes de chasse Américains.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site