Red Tails : Les oubliés de l'US Air Force

En 1941, le gouvernement Américain décide de créer une unité composée exclusivement de pilotes afro-américains. Basé à Tuskegee, en Alabama, ce centre de formation permis à un millier de jeunes noirs de réaliser leur rêve à la barbe de la politique ségrégationniste, reléguée au basses besognes par l’opinion publique, persuadée de l’incapacité des noirs en général à occuper des postes importants dans la société…

C’était un temps où les noirs étaient aussi mal considérés que l’ennemi et ces hommes ont contesté ce fait en étant prêt à sacrifier leurs vies pour servir leurs pays.
992 pilotes ont été formés à Tuskegee, tandis qu’à la même époque plus de 10.000 noirs étaient formés en tant que personnel d’entretien à Chanute en Illinois.

Cinq cent cinquante pilotes de bombardiers et leurs équipages ont été formés sur cette même période. Les 445 pilotes de chasse et leurs équipages furent engagés sur le théâtre des opérations en Europe, Méditerranée et Afrique du Nord, au sein du 99éme Fighter Squadron puis du 332éme Fighter Group.

Les Tuskegee Airmens ont été obligés de « composer » avec la ségrégation dans les différentes unités et non pas eu le droit de se former ou de lutter aux côtés de leurs compatriotes blancs. Pour s'identifier entre eux, ils ont peint la queue de leurs avions en rouge, devenant ainsi les Red Tails (les queues rouges).

En Afrique du Nord, en avril 1943, le 99éme Fighter Squadron débute l’entraînement sur des vieux Curtiss P-40 Warhawk. Puis ils sont engagés sur P-51 Mustang, dans la campagne de Sicile et d’Italie jusqu’en juillet 1944, où ils sont rattachés au 332éme Fighter Group. Malgré leur haut degré d’entrainement, ces pilotes doivent faire face au racisme généralisé et aux humiliations constantes.

Initialement rejetés, les pilotes des Red Tails et leurs équipages ont réussi à surmonter les circonstances de la discrimination et leurs performances sont devenues légendaire. Ils sont rapidement devenus l’escorte de chasse des bombardiers la plus "demandée" par les pilotes blancs ! Avec plus de 15000 sorties dans plus de 1500 missions, les Tuskegee Airmens n’ont perdu que très peu de chasseurs abattus par l'ennemi, ce qui leur vaut le surnom de "Red Tail Angels". Soixante-six hommes ont donné leurs vies au combat et 32 ont été capturés comme prisonniers de guerre.

Ce qui avait commencé comme une expérience se terminera finalement comme une réussite pour tous les Afro-Américains. Le chemin n'a cependant pas été facile. De retour au pays, les aviateurs ont à nouveau été maltraités par la nation qu'ils venaient de défendre. Malheureusement, cette histoire d'un groupe d'aviateurs Afro- Américains ayant combattu et gagné des batailles sur deux fronts: contre le racisme à la maison et contre le fascisme en Europe a été mis à l'écart de la plupart des manuels d'histoire.

Cette histoire ne peut plus rester anecdotique, non seulement en raison de son importance dans l'histoire des Noirs, mais en raison de son importance dans l'histoire américaine et c’est pour cela que Georges Lucas a produit un film relatant l’histoire héroïque des ces hommes, intitulé : Red Tails.

Les records des Tuskegee Airmens : 

 
• 112 Victoires
• Plus de 15.000 sorties (y compris les 6000 pour le 99éme Fighter squadron avant Juillet 44) 
• 111 avions allemands détruits en l'air, 150 à terre 
• 950 wagons, camions et autres véhicules détruits 
• 1 destroyer coulé par un P-47 (Lt. Pierson) 
• Soixante-six pilotes tués en action ou accidents 
• Trente-deux pilotes abattus et capturés, fait prisonniers de guerre 
• 150 Distinguished Flying Crosses gagnés 
• 744 Air Médals 
• 8 Purple Hearts 
• 14 Bronze Stars

p51-red-tails.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site