Hermann Göring : On choisit ses amis, rarement sa famille

On ne peut évoquer la Luftwaffe sans parler du Reichsmarschall Hermann Göring.

Le père de ce dernier étant diplomate, toute sa famille trouve refuge chez un riche ami de la famille, Ritter Hermann Von Epstein.

Von Epstein vouait une véritable admiration pour le jeune Hermann Göring.

En 1904 Von Epstein noue une relation avec Fanny Göring et en 1905 nait Albert, fruit de leurs aventures, marginalisant ainsi, Hermann.

Les deux demi-frères prennent un chemin radicalement différent, arrivés à l'âge adulte.

Je ne vous raconterais pas l'histoire d'Hermann, très connu, jusqu'a son ascension au poste de Reischmarschall de la Luftwaffe.

Son frère Albert, lui, travaille dans l'industrie cinématographique autrichienne et contemple avec horreur l'arrivée du régime nazi.

A plusieurs reprises il se fit remarquer en empêchant des chemises brunes de roué de coups certains juifs en faisant connaitre son lien de parenté avec Hermann Göring.

Puis il se mit à éditer de faux laissez-passer en imitant la signature de son demi-frère.

Il réalise finalement, que pour nuire au système, il faut le faire de l'intérieur.

Il tente un rapprochement avec Hermann, est feint de partager enfin ses convictions.

Le reischmarschall lui confie donc un poste de directeur d'une usine de munitions Skoda en Tchécoslovaquie.

Il établit sur place un contact avec un groupe de résistant local.

Après s'être remis du fait d'avoir a traité avec un membre de la famille Göring, la résistance lui recommande un " directeur adjoint", Karel Sobota...

Les deux hommes ne tardent pas a organisés la libération en masse de juifs affectés a l'usine.

Puis, Albert use de son nom pour obtenir un maximum de main d'œuvre en piochant dans les camps de concentrations alentours.

Les juifs en bonne santé sont conservés à l’ abri dans son usine, bénéficiant d'un traitement correct et les autres sont envoyés à la résistance dans les camions allemands qui les sortaient des camps...

Après la guerre, Albert fut arrêté, puis libéré à la suite des dépositions de nombreux juifs de l'usine.

Certains de ceux qu'il avait sauvés, tentèrent a plusieurs reprises que son nom soit ajouté a la liste des Justes parmi les nations.

Mais, à ce jour, les gardiens de cette liste refusent toujours a cause de son nom, qui pour eux reste un frein à cette inscription.

Pour corser le tout le Reichsmarschall Hermann Göring, eu lors de la seconde guerre mondiale un neveu dans l'US Air Force !!!

Le frère ainé de Göring, Karl, avait émigré aux Etats-Unis avant guerre et s'était installé à Salt Lake City.

En 1924 il se marie et a un fils, Werner. Elevé dans la foi mormone, Werner s'engage dans L'USAF au moment de l'entrée en guerre de l'Amérique, après une enquête complète du FBI.

Il devint pilote de bombardier dans le 303 éme Bombardment Group. Il effectue 48 missions en Europe et bombarde le pays que son oncle avait publiquement déclaré a l'abri de la moindre bombe.

L'identité de Werner Göring, basé à Molesworth (GB), fut tenu secrète aux yeux de tous, sauf de son copilote, le lieutenant Jack Rencher, qui avait pour ordre de l'abattre s’ils étaient obligés de se poser en Allemagne, chose qui faillit arriver lors du retour d'un raid.

Jack Rencher avoua à la fin de la guerre n'avoir jamais douté de Werner, sauf une fois ou lors d'un raid sur Cologne, ce dernier eu une hésitation car sa grand-mère y vivait...

b17-12.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×