Reggiane Re2005

Reggiane Re2005 : Un chasseur italien a moteur allemand.

 

Le Reggiane Re2005 Sagittario (archer, en italien) était un chasseur-bombardier monoplan italien construit pour la Regia Aeronautica à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Avec le Macchi C205 et le Fiat G55/56, le Reggiane Re2005 était l’un des trois chasseurs de "série 5" construits autour du Daimler-Benz DB605. Seuls 48 exemplaires ont été construits. Le Reggiane Re2005 fut le dernier avion de la lignée des Reggiane à être construit au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le projet, qui débuta en 1941, fut mené par une équipe dirigée par Roberto Longhi, et qui comptait des designers comme Alessio, Maraschini, Toniolo et Pozzi.

Les travaux préparatoires furent terminés avant la fin de l’année, en dépit du fait qu’il s’agisse d’un nouveau projet, et non d’une simple modernisation d’un appareil existant, comme le Reggiane Re2002. Le moteur DB605 n’avait toujours pas été livré lorsque la première cellule fut terminée en février 1942.L’appareil qui en résulta fut non seulement considéré comme l’un des meilleurs avions italiens de la guerre, mais aussi comme l’un des plus beaux, si ce n’est le plus beau.

Ses ailes semi-elliptiques, son long nez et ses larges gouvernes étaient distinctifs de ce chasseur petit et agile. Le prototype MM.494 fit son premier vol le 9 mai 1942. Le lendemain, un atterrissage brutal provoqua des dommages sérieux au ||train d’atterrissage]], ce qui l’empêcha de voler de nouveau avant juin (le MM.494 fut encore endommagé à deux reprises durant les essais). Ce prototype avait pour armement quatre mitrailleuses Breda de 12.7 mm et un canon Mauser de 20 mm. L’avion fut d’abord utilisé pour les essais, puis pour la défense aérienne de Naples.

Après une rude concurrence au cours de laquelle le C205N fut rapidement abandonné et le G55 considéré comme à peine meilleur, 750 appareils furent commandés par la Regia Aeronautica. Après les vols d’évaluation à Guidonia, le prototype MM.494 fut envoyé à Naples pour défendre la ville contre les raids de B24. D’autres appareils arrivèrent alors dans la même escadrille, la 362ima Squadriglia. Au cours des semaines suivantes, cette escadrille fut plus efficace que celles composées de Macchi MC202, revendiquant la destruction de nombreux B24 pour la perte de deux Re2005.

L’as italien Vittorio Minguzzi, qui avait suivi les essais et les premiers combats de l’appareil le 2 avril 1943, fut impressionné par celui-ci. Il écrivit :

L’appareil est dans des conditions de vol idéales entre 7000 et 7500 mètres d’altitude, et peut pratiquer des attaques répétées sur les bombardiers lourds américains dans toutes les positions et de toutes les directions... Je peux de plus dire que la vitesse et la maniabilité sont excellentes même à 7000 mètres, et que, comparé au Macchi Mc202, le Saggitario réalisait deux attaques dans le temps nécessaire au Macchi MC.202 pour en faire une seule.

Ce constat offre une comparaison réaliste entre deux appareils : en vitesse théorique, le Macchi Mc205 n’était plus lent que de 30 km/h, mais le moteur DB 605 du Reggiane Re2005, associé à son aile plus large, procurait une amélioration substantielle des performances à haute altitude (la différence était moins marquée, comme le montre la comparaison avec le Macchi C205V).

Les pilotes de Reggiane Re2005 revendiquèrent un total de sept B-24 détruits et de nombreux autres endommagés le 25 juin 1943. Néanmoins, les pertes revendiquées correspondent rarement aux pertes réelles (on le voit par exemple lors de la bataille de Capo Pula du 2 août, lorsque les Macchi Mc205 revendiquèrent la destruction de 12 P38, alors que l’USAAF ne déplora aucune perte). Au moins un Reggiane, celui du lieutenant Moresi, fut aussi abattu.

Un prototype du successeur du Reggiane Re2005, le Re2006, entamé en septembre 1943, fut presque terminé mais ne vola jamais. Il était prévu qu’il utilise le moteur DB 603 de 1750 cv, et il devait avoir une vitesse maximale de 740 km/h.

Seul le Fiat G56 vola avec ce moteur. D’autres projets, comme une version à double fuselage ou comme le Reggiane Re2005R furent envisagés mais jamais réalisés. Le Re2005R devait être un appareil hybride, avec un turboréacteur Campini à postcombustion dans la queue.

La vitesse maximale aurait pu passer à 750 km/h, mais la consommation de carburant aurait atteint les 1000 l/h, c’est à dire quatre fois la consommation normale du Re2005 pleins gaz. Ce projet, bien qu’intéressant, n’a jamais été envisagé comme une alternative sérieuse au Re2006.

Reggiane Re2005 :

  • Moteur Daimler-Benz DB 605 ou Fiat RA 1050 RC.58 Tifone
  • 1475 ch (Daimler-Benz) ou 1350 ch (Fiat)
  • 680 Km/h
  • 3 Canon de 20 mm 2 Mitrailleuses 12.7 mm
  • 3610 Kg en charge
  • 11500 m de plafond pratique
  • 1000 Km en distance franchissable
  • 1 pilote

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site